Close Menu

La mine - Visite du puits Henri-Paul en 1954

Mais la peine des hommes ne tient pas uniquement dans des chiffres. Ceux-ci sont impressionnants mais pourtant ils ne peuvent donner une idée du travail auquel nous avons assisté.

Groupe de mineursLa valeur du matériel employé dans la "taille" parcourue par Monsieur le Préfet est de 35 millions. Qui pourra évaluer la valeur du capital humain qui y travaille ? Il n'y a pas encore bien longtemps, nous avons pu entendre des paroles pleines d'envie à l'égard des salaires et des avantages perçus par les mineurs. Il y a un peu plus longtemps, nous avons entendu jalouser les rations des mineurs. C'était à l'époque des "restrictions" ! Nous souhaiterions que ceux qui les dénigrent puissent descendre au fond de la mine voir de près leur travail et, au cas où ils les envieraient toujours, qu'un bureau d'embauche puisse les accueillir dans cette noble profession dont les avantages les tentent.

Quant à nous, nous rendons aux mineurs de fond, et à tous ceux de la mine, l'hommage qui leur est dû, après l'hommage officiel que leur a fait le représentant du Gouvernement en leur rendant visite. Ce fut peut-être leur façon de répondre à cette "prise de contact", que de dépasser hier le rendement moyen de 1000 kilos, qui n'était avant 1939 que de 705 kilos.

Dans la voie qui mène vers le progrès, les mineurs savent donner un sens humain aux grands mots de : "productivité", "rendement", "mécanisation". Qu'ils sachent que les pouvoirs publics avec toute la population éprouvent pour eux à la fois admiration et solidarité.

PS: Nous tenons à adresser des remerciements particuliers à la direction des Houillères du Bassin de Blanzy, qui a bien voulu nous permettre d'accompagner Monsieur le Préfet de la Nièvre dans sa visite des mines de La Machine.

Partager
© Copyright 2021 - 2023 Admin