Close Menu

Histoire - La cité Sainte-Eudoxie

La cité Sainte-Eudoxie

L'entreprise connaissait au début des années 1870 un important accroissement de ses effectifs. La cité Sainte-Eudoxie, qui prit le nom de l'épouse d'Henri Schneider, est à l'écart de la ville, en lisière de la forêt dont elle occupe une partie défrichée à cet effet.

Construite en 1873, elle constitua un élément fort de promotion de la Compagnie vers l'extérieur qui en présenta les plans aux expositions Universelles de 1878 et 1889. Des canalisations amenaient l'eau filtrée de la Loire, et des pompes furent installées dans les rues. Le manque de sanitaires, le cabinet de toilettes rudimentaire à l'extérieur, l'absence d'égouts, le manque de place et de confort, le cadre rural faisaient de cet ensemble une ville adaptée à une main-d'œuvre récemment arrivée des campagnes.

Comme pour la Cité Sainte-Marie, les maisons de 5 mètres sur 9 mètres, étaient construites dans le style régional, avec d'épais murs de pierres et le traditionnel « toit à cochon » sur le côté. Un jardin de 8 ares accompagnait cette habitation.

Les habitants de chaque cité organisaient au début du printemps les feux de brandons à partir des déchets d'élagage des haies d'hiver, que la population rassemblait en bûcher. Ce feu prenait place sur le « rond du haut » et aux pieds de la Vierge à la cité Sainte Marie.

Cette cité apparait comme un front pionnier, elle n'est pas proche d'un puits d'extraction et il y a eu là ébauche d'un quartier de ville à part entière avec ses écoles, son église visible sur une maquette de la ville en 1889, mais jamais construites.

La localisation de cette cité excentrée du bourg permettait d'isoler une population de mineurs, issue des mines fermées de l'Allier ou du Nord, qui était jugée plus revendicative. Bon nombre d'ouvriers paysans des communes alentour y furent logés également.

Les réparations et aménagements réalisés par les habitants depuis qu'ils sont propriétaires de leur maison donne aux deux cités présentées un aspect de lotissement aux formes architecturales variées, des déclinaisons en quelque sorte à partir d'un modèle de base. Le fait est particulièrement perceptible à la cité Sainte-Eudoxie où une des maisons a éte conservée à l'identique, maison témoin avec volets de bois et porte pleine peints en brun (la couleur des propriétés de la Compagnie Schneider) et qui permet ainsi d'établir des comparaisons.


© Copyright 2021 - 2024 Admin